jeudi 1 février 2018

"Coupée en deux" de Charlotte Erlih

Chronique du blog D'une berge à l'autre


« Être séparés, ça n’empêche pas aux parents de continuer à se haïr et à se faire la guerre. Et si ça ne se passe pas tout à fait de la même manière que quand ils vivaient ensemble, ce n’est pas beaucoup plus agréable… »

Coupée en deux. Écartelée entre ses parents divorcés. Camille déteste la garde alternée, elle déteste passer une semaine en fille unique avec sa mère puis la suivante avec son père, sa belle-mère et sa demi-sœur. Elle déteste cette situation, même si elle a dû s’y habituer, par la force des choses. Et aujourd’hui le problème est encore plus profond. Le rendez-vous au tribunal est capital, Camille va devoir choisir. Choisir entre rester à Paris avec son père ou suivre sa mère en Australie. Devant la juge, elle va avoir son mot à dire. Mais comment prendre une telle décision alors que ses parents, bien que fort différents, sont aimants et très proches d’elle ?

L'impression de n'être qu'un pion, l'impression d'avoir à arbitrer une partie dont elle sortira obligatoirement perdante. Charlotte Erlih nous place dans la tête de Camille et déroule ce jour si particulier où sa vie va basculer. Alors qu’elle n’a rien demandé et qu’elle ne fait que subir des problèmes d’adultes. Tout est dit avec beaucoup de pudeur, sans excès. Même dans l’attitude des parents qui restent dignes malgré leur irréconciliable rancœur.

C'est touchant et juste, on ne dramatise pas à outrance et on ne minimise pas une souffrance intime qui perturbe l'équilibre d'une jeune fille en construction. J'ai adoré la franchise de Camille, sa lucidité face à son évident manque de maturité pour gérer un dilemme qui la dépasse. Une belle réussite de plus dans cette collection regorgeant de pépites. Et nulle doute que la voix de Camille résonnera longtemps dans l'esprit des ados qui auront la chance de découvrir son histoire.