vendredi 2 juin 2017

"Cendrillon au musée" d'Amel Khaldi-Bonnaud

Chronique du blog Le tiroir à histoires


Si le pouvoir des contes est éternel, comme en témoignent le silence soudain et les bobines toutes ouïes des papooses à la simple prononciation de « Il était une fois... », celui de la peinture ne l'est pas moins. C'est en unissant ces deux formes d'art et de transmission qu'Amel Khaldi-Bonnaud réalise Cendrillon au musée, après le remarqué Boucle d'Or au musée.

Elle propose ainsi une réécriture du conte, illustré par des peintures fort bien sélectionnées, qui prennent à la lumière du récit un nouveau visage.

On revisite ici l'histoire des arts, de Véronèse à Lichtenstein en passant par Pissaro, Fragonard ou Miró. Un détail du Bal Bullier de Sonia Delaunay prend une toute autre dimension quand se réalisent les espérances tues de Cendrillon, quant à L'enterrement de Pierrot de Matisse ou au Baiser de Klimt, ils semblent soudain avoir été peints spécialement pour illustrer le conte.

C'est aussi l'occasion de découvrir des œuvres moins connues, comme le superbe Rayon de Félix Vallotton ou la perfection graphique du Jeune homme nu assis au bord de la mer d'Hippolyte Flandrin, qu'on va se précipiter pour aller admirer au Louvre.

Car c'est l'effet secondaire immédiat de cet album : une furieuse envie de courir au musée... quitte à en perdre son soulier dans la course !